Peut-on encore avoir de l’ambition pour l’Europe?

Article publié par la Fondation Jean-Jaurès le 21 février, et qui reprend l’essentiel d’une conférence donnée a l’Institut français de Bonn le 14 janvier dernier. 

I – INTRODUCTION

À l’approche des élections européennes, il est difficile d’être ambitieux pour l’Europe. Même pour ceux qui pensent qu’elle reste un atout essentiel dans la mondialisation, la perception dominante de l’Europe est négative. Dévitalisation démographique, impuissance face au déclin économique, bureaucratie plutôt que démocratie illustrent un constat n’est pas nouveau mais la « polycrise »[1] qui affecte l’Union européenne depuis une dizaine d’années n’a rien fait pour arranger les choses : crise des dettes, crise migratoire, Ukraine, ou encore Brexit. Et les espoirs placés en Emmanuel Macron pour une relance de l’Europe, dans ce qui aurait pu être un « grand bargain » avec Angela Merkel, sont pour l’instant déçus. En décembre 2018, après le coup d’arrêt imposé par les « gilets jaunes » au président de la République, Richard Haas, le président du think tank américain Council on Foreign Relations, résume le sentiment général en parlant d’une « Europe en déroute »[2]. Continue reading “Peut-on encore avoir de l’ambition pour l’Europe?”