Du bon usage de Corbyn : leçons pour la gauche française

Jeremy Corbyn a remporté une victoire éclatante, nette et sans bavure, au Parti travailliste. La page du blairisme semble définitivement tournée. La gauche de la gauche et les « frondeurs » du PS applaudissent, et il n’est pas jusqu’à certains représentants  de la gauche dite « réformiste » pour se réjouir. On a en effet pu lire un ministre du gouvernement signataire de la motion A et chargé de superviser les négociations sur le TAFTA se réjouir ouvertement sur Twitter. Pour la gauche française, tirer de cet événement historique les bons enseignements est crucial en vue de la campagne présidentielle de 2017.

Il s’agit d’abord d’éviter les conclusions hâtives.

Premièrement, sur les valeurs de gauche. Pour beaucoup, la victoire de Corbyn porte un coup mérité à la gauche de gouvernement, qui a fait passer son potentiel électoral avant la défense des idées et valeurs de gauche. Or les sociaux-démocrates et socialistes modérés n’ont jamais prétendu abandonner les idéaux et valeurs de gauche. Ils ont toujours défendu une morale combinant la justice sociale, la générosité, l’ouverture avec des valeurs de travail, d’autorité, de respect de la loi qu’ils pensent également en phase avec les préoccupations de l’électorat populaire. David Cameron a compris l’angle par lequel il attaquerait Corbyn avec beaucoup de succès: celui de la défense des travailleurs, de la « sécurité économique ». Il serait suicidaire pour la gauche d’abandonner ce terrain aux conservateurs.

Continue reading “Du bon usage de Corbyn : leçons pour la gauche française”